Archives du mot-clé démocratie

Honte, Monsieur le Premier Ministre, honte !

DR
DR

TRIBUNE CONTRE LE 49.3. Encore une utilisation du 49.3 ! La loi El-Khomri ne plaît à personne (ou alors à pas grand monde), elle est donc amendée (ce qui veut dire discutée). Le débat commence normalement. Mais le gouvernement ne l’entend pas ainsi. Il veut aller vite. Il sort donc son joker, l’article 49.3, et il passe quand même !

Le mot « démocratie » est-il à ce point vide de sens qu’on puisse si facilement s’asseoir sur ses principes ? À quoi sert la séparation des pouvoirs si celui de l’exécutif est absolu ? Pour qu’une démocratie représentative fonctionne (et « fonctionne » est un grand mot), le seul moyen est d’équilibrer les pouvoirs en les distribuant entre différentes instances. Le pouvoir exécutif au président de la République, au premier ministre et au gouvernement ; le pouvoir législatif aux parlementaires élus ; le pouvoir judiciaire aux juges nommés et aux jurés tirés au sort ! Le pouvoir judiciaire a été écrasé par les lois sur le renseignement et par l’état d’urgence. Et le pouvoir législatif est effacé par les dispositions de la Ve République (si mal nommée) ! Faisons des économies et laissons notre gouvernement agir seul puisque, de toute façon, il l’entend ainsi. Il sait ce qui est bon pour nous, pauvre peuple ignorant manipulé par la gauche (la vraie !).

 

Même si le risque est énorme – puisque le gouvernement pourrait tomber -, même si l’on joue avec le feu face à la montée de l’extrême-droite, j’appelle les députés à voter la motion de censure déposée par la droite ! Valls et son équipe sont allés trop loin. Laisser encore une fois l’utilisation du 49.3 bafouer nos droits revient à donner au cochon le couteau pour la saignée.

Il n’est plus ici question d’être pour ou contre la loi El-Khomri. Il est ici question de revendiquer ses droits. Nuit Debout manifeste pour dénoncer cette pratique. Le PS de gauche, le PCF ou encore Jean-Luc Mélenchon sont prêts à rejoindre la droite pour dénoncer la manœuvre (certains le font plus hypocritement que d’autres). Quand le PCF et la droite s’unissent contre le Parti socialiste, on est en droit de se poser des questions.

Vincent Blanqui / DR
Vincent Blanqui / DR

J’appelle à une nouvelle Constitution plus juste, qui laisse l’exécutif à sa place et rende son pouvoir au parlement. Une Constitution qui reprendrait ce qu’il y a de bon dans le socle constitutionnel actuel et se détournerait de ses abus. Une nouvelle Constitution qui replacerait le citoyen au cœur de la res publica. Qui mettrait en place un quatrième pouvoir : la démocratie participative. Nuit Debout participe à la réécrire, à créer une nouvelle forme de gouvernance, limitée dans ses pouvoirs. Nuit Debout est une force car elle repousse les murs du possible pour rêver au-delà.

Le 49.3 est un abus de pouvoir. J’appelle chacun et chacune d’entre vous à en être conscient. À comprendre que le président de la République n’est pas le père de la nation ; que le gouvernement n’est pas votre tuteur, dépositaire de tout pouvoir. Le gouvernement ne nous représente pas. Il n’est pas élu. Il est nommé par un premier ministre, lui-même désigné par le président de la République. Des technocrates que nous n’avons pas choisis nous imposent une loi en faisant fi de nos votes, de notre voix démocratique. Appelons au renouveau démocratique !

Cette article a été corrigé, mis en page et publié dans la gazette de Nuit Debout : https://gazettedebout.org/2016/05/10/honte-monsieur-le-premier-ministre-honte/#more-6914